Autodiscipline, un levier pour le développement personnel

Autodiscipline

Cette semaine, je démarre une série sur l’organisation . Des nouveaux messages sur ce sujet seront publiés les lundis et commencent avec l’autodiscipline.

J’ai repris mes notes, digérées, synthétisées et agrémentées de mes expériences personnelles sur ce sujet,  important pour un projet de développement personnel à long terme.

Je vais partager quelques-unes de ces idées dans cette série, en se concentrant sur ce que j’appelle l’étoile à cinq branches de l’autodiscipline.

L’étoile à cinq branches

Les cinq branches de l’autodiscipline sont: l’acceptation, la volonté, le travail , l’industrialisation et la persévérance.

Chaque semaine, je vais explorer une de ces branches, expliquer pourquoi elle est importante et comment la développer. Mais tout d’abord un aperçu général ….

C’est quoi,  l’autodiscipline?

L’autodiscipline est la capacité à obtenir de vous-même une action indépendamment de votre état émotionnel.

Imaginez ce que vous pourriez accomplir si vous pouviez simplement donner suite à vos bonnes intentions, peu importe laquelle. Imaginez-vous dire à votre corps: « Tu es en surpoids. Perds 20 kilos. « Sans l’autodiscipline, l’intention ne deviendra pas réalité. ( on pourrait parler de la visualisation , mais quelque part, il y a aussi de l’autodiscipline dans cette technique )

Mais avec suffisamment d’autodiscipline, c’est un fait accompli. Le summum de l’autodiscipline, c’est quand vous atteignez le point où lorsque vous prenez une décision consciente, il est pratiquement garanti que vous allez la suivre.

L’autodiscipline est un des nombreux outils de développement personnel qui s’offrent à vous. Bien sûr ce n’est pas une panacée. Cela ne remet pas en cause non plus tous les bienfaits que j’évoque dans nos zen habitudes, le lâcher prise, etc…

L’autodiscipline peut vous permettre de surmonter certaines dépendances. Elle peut éliminer la procrastination, le désordre, etc…. . En outre, elle devient un coéquipier puissant , combinée avec d’autres outils comme la passion, l’établissement d’objectifs et la planification.

Bâtir l’autodiscipline

Ma philosophie sur la façon de construire l’autodiscipline est mieux expliquée par une analogie. L’autodiscipline est comme un muscle. Tout comme chacun  a une force musculaire différente, nous possédons tous des niveaux différents de l’autodiscipline. Chacun en a une certaine dose. Mais tous n’ont pas développé leur discipline au même degré.

La façon de construire l’autodiscipline est analogue à l’utilisation de la formation de poids progressive pour construire le muscle.  De même, la méthode de base pour construire l’autodiscipline est de relever les défis que vous pouvez accomplir avec succès mais qui sont près de votre limite. Cela ne signifie pas essayer quelque chose et abandonner, cela ne signifie pas rester dans votre zone de confort.  Vous devez commencer avec des poids / défis qui sont dans votre capacité actuelle à soulever, juste sous votre limite. Trop facile ne vous motivera pas.

Une fois que vous réussissez, vous augmentez le défi. Si vous continuez à travailler avec les mêmes poids, vous ne deviendrez pas plus fort. De même, si vous ne parvenez pas à vous mettre au défi dans la vie, vous ne gagnerez pas plus en autodiscipline.

Tout comme la plupart des gens ont des muscles très faibles par rapport à la force qu’ils pourraient acquérir par l’entrainement, la plupart des gens sont très faibles dans leur niveau d’autodiscipline.

C’est une erreur d’essayer de vous pousser trop fort en essayant de construire l’autodiscipline. Si vous essayez de transformer votre vie du jour au lendemain en fixant des dizaines de nouveaux objectifs pour vous-même ou espérer vous en sortir en remettant tout au lendemain, vous êtes presque certain d’échouer.

De même, si vous êtes très indisciplinés dès maintenant, vous pouvez toujours utiliser le peu de discipline que vous avez à en construire un peu plus.

Ne vous comparez pas à d’autres personnes. Cela ne va pas vous aider.  Il suffit de regarder où vous êtes maintenant, et viser à obtenir mieux et aller de l’avant.

Prenons un exemple.

Pourriez-vous travailler avec concentration pendant une heure par jour, cinq jours d’affilée? Si vous ne pouvez pas faire cela, ramener à 30 minutes ou tout ce que vous pouvez faire. Si vous réussissez (ou si vous sentez que ce serait trop facile), augmentez le défi (la résistance).

Une fois que vous avez maîtrisé une semaine à un niveau, monter d’un cran la semaine suivante. Et continuer avec cette formation progressive jusqu’à ce que vous ayez atteint votre objectif.

Vous manquez d’idées ? Mettez-vous au jardinage
Auto discipline 5 : Patience