L’art de l’essentiel : travailler moins pour gagner plus, est-ce dans l’air du temps ?

Chapitre 1 : Pourquoi moins c’est mieux

La quantité ne produit pas les meilleurs résultats. Gérer son temps n’a pour but que de caser davantage de choses.

L’exemple du haïku ( poème japonais ) va illustrer le concept d’aller à l’essentiel.
Par sa construction, 3 vers de 17 syllabes, il oblige à concentrer et donne de la puissance à chacun des mots. Tout le travail du poète l’amène à exprimer uniquement l’essentiel.

Deux principes pour aller à l’essentiel :

  1. Se fixer des limites : choisir et renoncer,
  2. opter pour l’essentiel. Optimiser son temps et son énergie. Il faut avoir le plus d’impact pour le moins de ressources.

Les critères de l’impact le plus fort peuvent se regarder sur une reconnaissance durable, des gains significatifs à long terme, un bénéfice pour la société, une progression de carrière, un changement important dans la vie privée ou professionnelle.

Comment arriver à les identifier ?  2 méthodes :

  • utiliser des « to-do lists » . Noter les priorités en terme d’impact , sur la semaine, le mois,…
  • lister les objectifs qui vous tiennent le plus à coeur.

Dans la pratique, fixer des limites dans tous les domaines:

  • regardez vos mels 2 fois par jour par exemple , 5 à la fois seulement. Laissez les autres.
  • ne suivez pas plus de 3 projets
  • dans votre espace à vivre , vider, ranger.
  • posez vous des questions : quels sont les domaines où vous vous sentez débordés ? Que souhaitez-vous simplifier ?

Chapitre 2 : L’art de se fixer des limites

notre vie est facile et nous vivons souvent sans limites. Par exemple, si vous partez faire les course sans vous fixer un budget, soyez sur que vous le dépasserez.

En quoi se fixer des limites est-il bénéfique ?

Principe n° 1 : Savoir se fixer des limites.

Si vous fixer une limite, tout est plus facile à contrôler, votre vie est plus sereine. Vous gagnez en concentration et efficacité.

Pour cela, faites ce qui est important POUR vous. En faisant cela, vous aurez plus de chances d’atteindre vos objectifs. Le message envoyé aux gens qui sont autour de vous est fort : mon temps est important, la notion de respect retrouve du sens.

Fixer des limites en priorité dans les domaines où vous êtes débordé et ceux que vous voulez améliorer. Mais attention,  pas tous en même temps !

Comment fixer les limites ?

Il ne faut pas chiffrer les limites au hasard, adapter à vos besoins réels. La recette du succès consiste à tester. Procédez par étapes : exemple, divisez par 2 les mails et lisez les 2 fois par jour. Si ça passe , descendez , sinon remontez un peu.

Une fois que vous pris une nouvelle habitude, passez à un autre domaine et une autre limite.

Chapitre 3 : Optez pour l’essentiel et simplifiez

 Principe 2 : optez pour l’essentiel

Il est primordial de sélectionner d’abord ce qui est essentiel pour vous, sinon vous risquez de supprimer quelque chose qui est important. Le plus simple est de commencer par éliminer ce qui ne l’est pas.

Il faut aller à l’encontre des méthodes habituelles , ne casez plus de choses en moins de temps. A chaque fois qu’il vous arrive une nouvelle tache, demandez-vous : « est-ce important pour moi ? » . D’abord repérez l’essentiel, ensuite organisez votre planning.

Série de questions à se poser ( vous et moi ) :

1 – quelles sont mes valeurs ? les choses qui me tiennent à coeur, les qualités que je veux développer, mes principes de vie . A partir de là, action et décisions doivent être en accord avec mes valeurs.

2 – quels sont mes objectifs ?  qu’est ce que je veux faire de ma vie ? l’année prochaine , le mois prochain, aujourd’hui ? Plus je serai clair dans la définition des objectifs, plus il me sera facile d’identifier les moyens à mettre en oeuvre pour les atteindre.

3 – Quelles sont mes passions ? quelles sont les choses qui me motivent, me plaisent plus que tout , pour lesquelles j’aime passer du temps ? A lister.

4 – qu’est ce qui est important pour moi ? dans le même ordre d’idées, lister.

5 – qu’est ce qui a le plus fort impact ? parmi les projets en cours , lequel a  le plus de répercussion sur votre vie privée et professionnelle ?

6 – Quel est le plus fort impact à long terme ? Faire la différence entre la force d’impact  et sa valeur  à long terme.

7 – Désir ou besoin ? Si j’hésite à acheter quelque chose, c’est sans doute un désir que je peux éliminer.

8 – Qu’est ce qui est essentiel ? quand j’ai du mal, prendre le problème à l’envers, éliminer les choses où je suis sur que cela ne l’est pas.

9 – Revoir constamment la liste des choix à faire.

Comment mettre en pratique cette série de questions ?

Demandez-vous si ce que vous apprêtez à faire est essentiel.  Prenez le temps de vous poser les questions, pour vos engagements, vos objectifs pour l’année en cours, vos obligations professionnelles, emails, vos finances, le tri de votre bazar.

Reconsidérez régulièrement vos priorités.

Principe 3 : simplifiez ou éliminez ce qui n’est pas essentiel

Rayer les points sans importance, déléguez les tâches qui peuvent l’être et reportez celles que vous n’êtes pas obligé de faire aujourd’hui. Apprenez à dire non.

Ce que j’en pense :

C’est un sacré électrochoc de lire tout ça et de se dire, je vais l’appliquer. Cela remet en question notre vie professionnelle souvent basée sur le travail à haute dose. Notre éducation nous a formaté dans le culte qu’il faut travailler dur pour arriver .  Dans les entreprises, il est plutôt conseillé de prendre tous les dossiers qui arrivent sur le bureau, ou bien de prendre tous les chantiers , etc ….

Un incident de parcours m’a fait prendre conscience qu’une autre façon de vivre est possible.

J’ai quitté mon entreprise, pris un autre chemin et maintenant j’ai le temps d’apprécier un lever de soleil autrement que sur la route dans ma voiture. Cela ne m’empêche pas de gagner ma vie, mais je consacre davantage de temps aux choses importantes pour moi. Ce livre intervient au bon moment pour mettre sur des rails l’ébauche esquissée.

Qu’en est-il pour vous ?

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien