Simone de Beauvoir : Une écriture difficile à déchiffrer

Simone de Beauvoir

Née il y a plus de 106 ans, Simone de Beauvoir figure parmi les écrivains et les penseurs qui ont le plus marqué le XXe siècle. Elle se démarque notamment avec ses thèses sur la condition féminine, mais surtout de par la complexité de ses écrits. Souvent, ses livres sont un mélange d’événements gratuits, complexes, romantiques et saugrenus.

La racine du féminisme

Nées il y a plus d’un siècle, les œuvres de simone de beauvoir restent au cœur de la polémique actuelle de par leurs complexités. Elle est née le 9 janvier 1908 et est tombée amoureuse des œuvres d’un autre penseur existentialiste des années 1900. Il ne s’agit tout autre que de Paul Sartre dont les créations s’apprécient pour leurs complexités. Toujours à propos de Simone de Beauvoir, ces œuvres littéraires sont très philosophiques et ses lettres engendrent souvent des débats sur la parité homme et femme. Sa lutte contre le sexisme découle de son amour pour l’écriture. Après avoir poursuivi ses études en littérature et mathématiques, simone de beauvoir s’oppose au mariage et lutte pour la liberté, l’autonomie de chaque individu tout particulièrement celles des femmes. C’est dans cette perspective qu’elle a collaboré avec de très grands penseurs et artistes du XXe siècles tels que Boris Vian et Maurice Merleau-Ponty sans oublier Jean-Paul Sartre qui lui a servi d’inspiration. En dépit de ces collaborations, elle a œuvré pour son propre compte. C’est en 1949 qu’elle a publié un ouvrage très controversé intitulé “le deuxième sexe”. Ce livre lui apporte beaucoup de succès avec son style d’écriture si difficile à déchiffrer et sa thèse très avant-gardiste. Ainsi, si la plupart de ses lecteurs lui vantent des louanges d’autres l’ont condamné pour avoir évoqué la condition féminine, leurs situations dominantes et les tabous des relations sexuelles ainsi que de l’avortement.

La plus grande féministe

Simone de Beauvoir s’est armée de l’idéologie du mouvement féministe. Ainsi, les années 1970 ont marqué à jamais l’esprit des femmes avec son second ouvrage intitulé “les mandarins”. Un livre très philosophique qui lui a permis d’obtenir le prix Goncourt. Mais sa philosophie a continué jusqu’à son trépas en 1986. Elle a donc continué à aborder de très grands thèmes qui tournent autour de la mort, de l’amour de l’euthanasie et de toutes les préoccupations sociales qui ont d’ailleurs marqué sa propre vie. C’est même grâce à cette lutte acharnée pour la liberté de la femme que le prix Simone de Beauvoir a vu le jour en 2008. Un prix qui témoigne sa forte présence dans la société contemporaine en dépit de son trépas. Ces œuvres magnifiques et tellement complexes ont même servi d’inspirations pour plusieurs films à savoir Violette de Martin Provost. Un film de long métrage qui raconte la vie de Violette Leduc, la fameuse confidente de Beauvoir. D’autant plus que le nom de Simone de Beauvoir est réapparu en octobre dans les personnalités féminines, car plusieurs Français désirent l’intégrer au Panthéon. C’est désormais au tour de Google de célébrer sa mémoire à travers Doodle.

Une passionnée de l’écriture

L’amour pur et profond que simone de beauvoir éprouve pour l’écriture l’a poussée à produire sous différentes formes. Elle a d’abord édité plusieurs ouvrages, mais elle a également fait part de ses ressenties en écrivant des journaux, des mémoires ou des autobiographies. Mais cette grande intellectuelle ne s’est pas limitée à cela, car les témoignages et les correspondances figurent parmi les formes scripturales dont elle a fait usage pour répandre ses idéologies. À la fin de sa vie, Simone de Beauvoir continue d’écrire des messages forts impactant sur l’expression de soi et l’évolution du monde actuel. Bien qu’elle ait tenu depuis son plus jeune âge des carnets personnels, son passage à l’autobiographie a pris plusieurs années. Elle ne s’est décidée à écrire des ouvrages sur l’expression de soi que vers les années 50. Des livres qu’elle voit comme une limitation au roman. Selon elle, les romans, échouent à rendre l’histoire plus contingente, or dans une autobiographie, tout est clair et net. Tout cela pour dire que le cours de l’histoire suit une suite logique et les événements ne sont pas le fruit du hasard. Aussi, tout comme les autres auteurs, ses œuvres reflètent sa personnalité et son objectif dans la vie. Le désire de vouloir faire comprendre au monde la place importante que peut détenir une femme au niveau de la société et la réappropriation de leur liberté individuelle. De par cette idéologie, elle a servi de source d’inspiration à Jane Campion qui est nommée à la tête des festivals des cannes.

Une passionnée de la psychanalyse

L’histoire d’amour qui lie simone de beauvoir et la psychanalyse remonte du vivant du docteur Freud. Elle intègre donc la psychanalyse dans son domaine d’enseignement. Nombreux sont les ouvrages qui racontent plus ou moins son lien avec Freud et la psychanalyse. Toutefois, tous comme Freud, elle se consacre l’importance d’une enfance épanouit pour l’homme dans ses livres très philosophiques. Selon elle Freud approuve la notion de choix pour laisser le passé ronger la femme. Toutefois, tous comme Freud, elle se consacre l’importance d’une enfance épanouit pour l’homme dans ses livres très philosophiques. Quoiqu’il existe plusieurs titres qui retracent son intérêt pour la psychologie telle la “fécondité absurde de la femme” qui aide à penser à la maternité et les épreuves par lesquels la femme devrait passer. Plusieurs auteurs ont même démontré que la philosophie de Simone de Beauvoir apporte beaucoup de réflexion à la conception de la psychanalyse si d’autres s’interrogent sur l’intérêt d’intégrer le féminisme dans cette discipline que Simone de Beauvoir a tant aimée.

Les caractéristiques des fac-similés de manuscrit
L’intérêt des récits littéraires interactifs