Burn-out et dépression, plaidoyers pour une renaissance

Loin d’être un thérapeute et un spécialiste de la question, j’ai tout de même souhaité participer et vous apporter mon vécu.

Dans une autre vie, j’étais banquier ( eh oui , c’est comme ça que les gens nous appelaient , sauf que le banquier , c’était celui qui me faisait bosser, pas moi ). Le monde de la finance m’a fait travailler pendant des années et je remercie tous les gens que j’ai côtoyé. Ce métier a quand même bien failli avoir ma peau.

Cendres

Il y a six ans j’ai été surmené, stressé et « brûlé », descendu en flammes. Obligé de m’arrêter de travailler plusieurs mois.

Vous lirez sans doute des histoires toutes différentes ainsi que des points de vue tranchés sur la question. Pour certains burnout, dépression, sont inévitables, pour d’autres ce sont des maladies imaginaires et c’est parce qu’on le veut bien.

Quoiqu’il en soit, j’ai toujours été du genre à voir le verre à moitié plein. Et pourtant je me suis retrouvé un matin, à avoir un accident de voiture, un « no man’s land » d’une vingtaine de minutes et ensuite une longue période où je ne savais pas si je repartais là-haut ou si je revenais sur terre. Mon corps était présent , mon esprit, lui était déconnecté, en roue libre. Plus de batterie, plus d’envie, plus d’émotion, rien .

Je pense, pour avoir longuement écouté, discuté avec des gens dépressifs , qu’il y a des similitudes.

La Grenouille et l’Autruche

Comment j’ai pu en arriver là ? C’est la question que je me suis posé ….. après Si je me l’étais posé avant ! …. c’est toujours facile de refaire l’histoire.

Avec le recul et en restant simple, pour mon histoire personnelle , c’est le coup de la grenouille.

C’est chaud !
Mettez une grenouille dans une casserole d’eau bouillante. Elle va sauter tout de suite hors de l’eau et vous demander si vous êtes un grand malade 😉

Mettez la même grenouille dans la casserole, avec de l’eau froide. Très doucement, lentement, faites chauffer l’eau. La grenouille va s’ébouillanter sans penser un seul instant à sauter ❓ ❓

Qui a éteint la lumière ?
Deuxième histoire : celle de l’autruche. Cet animal fort bien bâti, avec une vitesse de pointe exceptionnelle a pourtant une fâcheuse habitude. En cas de danger, il s’enfonce la tête dans le sable pour ne pas voir la menace :o., au lieu de s’enfuir en courant, ou de faire face.

Vous combinez les deux et vous obtenez un cocktail EXPLOSIF, qui vous pète à la figure sans sourciller et vous dites merci en plus.

Recoller les morceaux ?

Voici ce que j’ai fait depuis pour m’aider à redéfinir mon chemin de vie.

Tout d’abord, je dirai : « ne recollez surtout pas les morceaux ! » .Quand vous en êtes à ce stade, la dépression , le burnout, etc… votre corps a utilisé l’argument extrême pour vous montrer que vous êtes en disharmonie, en discordance totale entre ce que vous ETES et ce que vous AVEZ, ce que vous FAITES.

Si vous recollez les morceaux, ça veut dire que vous continuez. Donc vous allez retombez dans le trou.

NON , cette épreuve, qui est très dure à passer, ne la gâchez pas en continuant. C’est une opportunité.

Imaginer

Je n’avais jamais pensé que je pourrai vivre sur un petit revenu jusqu’à ce que j’imagine une vie sans dettes. Je n’aurai jamais imaginé que je pourrai changer de vie, de métier, que …

«Et si ? », … et le reste appartient à mon histoire. Le burnout m’a conduit à imaginer une vie où je n’ai pas eu à m’épuiser pour vivre raisonnablement. Qui a tout changé.

A quoi pourrait ressembler votre vie?
Quelle histoire voulez vous construire ?
Si vous êtes malheureux au travail, il y a d’ autres façons de faire de l’argent. Si vous êtes malheureux en amour, il y a tant d’autres êtres magnifiques qui vous accompagneront plus tard.

Regardez une forêt dévastée par le feu : vous vous dites que c’est une catastrophe et que tout est fini. Revenez 6 mois plus tard. La nature a repris le dessus et des jeunes pousses sortent la tête des cendres. La Vie ne s’arrête pas.

Commencez à l’imaginer. Même de simples recherches sur internet peuvent vous aider. Imaginez votre vie sans limites. Quelqu’un d’autre est déjà arrivé à vivre votre vie de rêve , sans aucun doute.

Commencez à vous demander: «Comment ont-ils fait? »

Comment j’ai fait ?

Chemin de vie

  • Convaincre mon employeur de me laisser travailler à mi-temps quelques mois
  • Réduire mon budget pour préparer une reconversion
  • Rembourser mes dettes
  • Quitter mon emploi de cadre de banque, et le confort matériel qui va avec
  • Commencer à m’alimenter différemment
  • Mettre fin à ma relation avec le tourbillon des affaires
  • Faire une pause sur mon rocher perdu pendant un an
  • Faire un travail personnel pour comprendre ce que j’étais vraiment, ce que je ne voulais plus, mes rêves et mes valeurs,…
  • Lire des livres qui ont radicalement changé ma façon de voir la vie
  • Les mettre en pratique
  • Retrouver une identité professionnelle en lançant mon activité de consultant et formateur
  • Travailler 4 jours par semaine, profiter de voir mes enfants, lire à nouveau, marcher, profiter de la vie
  • Tisser des liens nouveaux avec ce blog Plume-Active
  • Me faire plaisir
  • ETRE tout simplement

Rien de tout cela n’aurait été possible sans le burnout. Si je n’avais pas atteint un point où je me sentais épuisé, abattu, brûlé … Je n’aurais jamais pu renaître de mes cendres.

Transition

Bien sûr, le moteur c’est vous. Personne ne peut vous sortir de la dépression. Mais vous pouvez, vous devez – je le crois profondément – vous faire aider. La nature de l’aide importe peu. Pour moi, il y a dans cette fracture, qui peut être brutale ou continue, une perte d’énergie énorme. Ce niveau d’énergie vitale est tellement bas que vous aurez beaucoup de mal à redémarrer tout seul. Vous n’êtes plus en mesure d’écouter les autres. Les conseils ne servent à rien. Il vous faut une béquille.

La béquille ne vous demande pas pourquoi vous faites ceci ou vous avez fait ça? Elle ne vous dit pas qu’il ne faudra pas recommencer, qu’il faut faire XX pour s’en sortir ou que faut vous bouger le c…! Non, la béquille fait juste son boulot : elle vous tient debout. Elle vous soutient, inconditionnellement. Un point c’est tout. Mais si elle n’était pas là, vous resteriez par terre. Et parce qu’elle n’a aucune attente, aucune pression, qu’elle ne vous pompe pas le peu d’énergie qui vous reste, vous la prenez et vous marchez. Cahin caha, en zombie, mais vous marchez.

Une fois que cette béquille vous permet de vous remettre debout, de réapprendre à marcher, vous pourrez vous en passer. Plus tard.

Dans le « je m’en sortirai tout seul », résonne une part d’orgueil ( je parle pour moi  ) . Tendez la main, vous serez surpris de toutes celles qui se tendront vers vous.  Ensuite, c’est à vous de jouer.

Devenir l’artiste de votre vie

Le désir de changer commence avec vous. Une fois que vous le sentez, utilisez ce moteur, cette passion pour expérimenter et essayer de nouvelles choses.

Devenir l’artiste – la Vie, votre vie est votre chef-d’œuvre. Pour retrouver la santé, vous pourriez vous mettre au défi de 10 minutes d’exercice chaque matin. Vous cherchez à transformer votre alimentation? Rien de plus facile en surfant sur internet. Il suffit ensuite de suivre dans la durée.

Prenez position contre la dette en réduisant vos achats à crédit. Le burnout, la dépression apporte ensuite des émotions fortes comme la colère, la peur, la jalousie et la tristesse. Utilisez ces sentiments pour pousser votre créativité sur le grill. Gardez le tonus, mélangez avec de nouvelles idées, des projets, partagez.

Ne rendez pas les gens responsables

Ne vous attendez pas à voir votre employeur réduire le stress au travail. Ne vous attendez pas à ce que votre amoureux(se) vous rendre heureux(se), voir vos enfants changer de vie pour faire ce que vous aviez projeté pour eux…

Ce qui vous est arrivé n’est pas de leur responsabilité. Donnez-vous la permission de faire tout le travail pour en sortir. Ne pas rendre les gens responsables de vos attentes va vous redonner le contrôle.

Vous pouvez être victime ou vainqueur. Trouver une raison de faire quelque chose. Maintenant, personne ne se trouve dans votre chemin.

Mettre votre attention sur les tout petit pas

C’est tout ce qu’il faut pour changer votre vie. Si vous voulez arrêter de fumer, vous pouvez arrêter de mettre une cigarette dans la bouche et allumer la dernière. Une fois que vous maîtrisez la façon qui vous fait agir, vous pouvez tout faire.

  • Vous pouvez décider d’écrire sur tout ce qui vous passe par la tête au lieu de sortir pour le déjeuner.
  • Vous pouvez ranger la bière, les médicaments, … et vous coucher tôt.
  • Vous pouvez sentir vos pieds sur le sol se préparer pour une course, ou bien pour un combat sur un tapis, ou sauter du haut d’une cascade.
  • Vous pouvez téléphoner à un ami, ou mieux passer le voir, au lieu d’allumer la télé.
    Les Mouvements, peu importe leur ampleur, le moment , façonnent votre vie. Le « comment » allez-vous passer par ce mouvement vous appartient. C’est l’ACTION qui va vous remettre en selle.

Demandez-vous aujourd’hui: Est-ce que je crée du beau dans ma vie ?

Recommencer

Le changement peut être lent, mais il faut bien commencer quelque part.

Pour moi, le burnout, le brasier est devenu un arc-en-ciel quand je me suis nourri de nouvelles idées. L’inspiration était partout une fois que j’étais prêt à regarder.

Je le sais maintenant: le Burnout , la dépression, ne sont que le début. Le début d’une nouvelle vie.

Vous n’êtes pas obligé de faire comme moi . N’attendez pas que votre corps IMPLOSE pour agir.

AGISSEZ MAINTENANT

Laissez votre imagination s’envoler.
Découvrez que votre monde peut s’éclairer avant l’épuisement total.
Demandez-vous de vous aider en premier.
Puis, commencez par des petits mouvements. Des actions minuscules.

Comme la construction d’une nouvelle maison, brique par brique, vous allez créer quelque chose de beau et fort.

La vie est belle.

Et vous, avez-connu ces épreuves? Pensez-vous qu’il soit possible de les éviter ? De s’en sortir tout seul ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *