Le miracle de la pleine conscience

Ce petit livre s’adresse aux débutants aussi bien qu’aux étudiants confirmés du bouddhisme. Les principes , universels, sont énoncés de façon simples et présentés sous forme d’applications très concrètes dans la vie au quotidien.

Thich Nhat Hanh est un maître zen vietnamien. Son action engagée pour la paix lui a valu, pendant la guerre, l’exil en France où il vit depuis plus de trente ans.

La discipline essentielle

Laver la vaisselle pour laver la vaisselle : cela parait un peu trivial et pourtant tout est là. Cette tache banale, souvent confiée à une machine , permet pourtant d’être complètement dans l’instant présent. Ne penser qu’à l’assiette , se concentrer sur le nettoyage de l’assiette, la rincer. L’esprit se calme. Se concentrer sur la respiration et sourire.

La tasse entre vos mains ou manger une mandarine :apprécier le moment où l’on boit le thé , être conscient de la tasse entre vos mains et ne pas avoir la tête ailleurs. C’est la même chose pour la mandarine que vous mangez. Isoler chaque quartier, mâcher goûter attendre avant le quartier suivant.

La discipline essentielle : nous devons être attentifs à tout ce qui se passe dans notre être et en même temps lâcher prise.

Le miracle c’est de marcher sur la terre

S’asseoir et regarder , nous sommes entourés de fleurs, du ciel bleu, les nuages, les oiseaux, c’est le miracle de la vie et nous courons de partout, sans le voir.

Pour maintenir la Pleine Conscience, il suffit de contrôler sa respiration, la mesurer, la suivre. Garder une respiration calme et compter sa respiration, faisant de chaque acte un rituel.

Notre respiration est le pont qui relie le corps et l’esprit.

Une journée de pleine conscience

Si cela vous est possible , consacrer une journée de pratique dans la semaine à la Pleine Conscience. Commencez au réveil, souriez. Suivez doucement votre respiration. Accomplissez tous les gestes de la journée en étant conscient.

Pour les débutants, gardez le silence toute cette journée, cela vous aidera à rester dans l’instant présent. Si vous observez ainsi une journée par semaine pendant trois mois, vous constaterez un changement important dans votre vie.

La méditation

Pour la méditation , prenez comme zen habitude la position assise du demi lotus. Si vous pouvez vous mettre en lotus, alors faites le. Vous pouvez aussi vous asseoir à genoux. Avec un peu d’entrainement, le dos bien droit, la paume gauche vers le ciel posée dans votre main droite, relâchez et respirez.

Pour vous aider dans ce lâcher prise, vous pouvez visualiser l’image du caillou qui tombe dans une rivière jusqu’à ce qu’il se pose au fond. Dans le calme qui s’établit, vous pourrez ainsi observer vos pensées, les reconnaître et soufflez pour les faire disparaître.

Faites attention à ce qu’il se passe en vous. Observez votre souffle. Ne le modifier pas, faites simplement attention à la manière dont vous respirez.

Une fois que vous êtes bien conscients de votre souffle, portez votre attention sur vos sensations corporelles et sur vos pensées. Observez toutes les pensées avec bienveillance. Laissez-les venir, ne le rejetez pas, même si elles sont négatives.

Prenez conscience de l’esprit dans l’esprit : vous êtes observateur et observé. Laissez passer , et ne rien attendre. Les premiers mois vous laisseront peut être indécis, et si vous persévérez, vous allez connaitre le calme intérieur.

Un est tout, tout est un, les cinq agrégats

Les cinq agrégats que sont :

  • les formes,
  • les sensations,
  • les perceptions,
  • les formations mentales,
  • et la conscience,
    permettent d’aborder l’interdépendance. En effet le cinquième agrégat, la conscience,contient les quatre autres.

Le travail sur cette indépendance est un moyen pour se libérer de la souffrance

Le cheminement de la Pleine Conscience aborde également les vagues de la naissance et de la mort. Nous sommes dans le cycle éternel et en sachant que nous mourrons tous un jour, nous pouvons profiter pleinement de l’instant présent.

Nous continuerons la suite du livre dans un prochain article.

Ce que j’en pense :

La beauté de la vie est montrée sous un jour nouveau, et ce livre m’a ouvert les yeux sur pas mal de choses que j’avais sous le nez. La complexité relative du bouddhisme , qui manie quand même des super concepts, est atténuée par une illustration très pratique de la façon de vivre au quotidien.

J’ai pratiqué pendant quelques temps de façon régulière et mon comportement a vraiment changé. J’ai pris conscience de mon corps , de tout ce qui m’entourait et c’était tangible. Cette approche m’a permis d’aller vers les concepts du bouddhisme plus facilement qu’une étude de front.

Et vous, avez-vous une approche du bouddhisme ? êtes-vous réfractaire ?

Acheter des produits de papeterie et d’écriture BIC en ligne
Profiter des avantages d’une librairie en ligne